Journées du Collège 2006 – Tours – 16-18 Mars – Traceurs flurorescents et détection immunohistochimique

Traceurs flurorescents et détection immunohistochimique – Marie Laure Martin Negrier ,

Service d’Histologie, Embryologie, UMR-CNRS 5541, Université Victor Segalen Bordeaux2, 146 Rue Léo Saignat,, 33076 Bordeaux Cedex

e-mail : mlmartin@u-bordeaux2.fr

Les traceurs fluorescents sont largement utilisés en biologie dans de nombreuses applications. Couplés à un anticorps, ils sont utilisés comme révélateur de réactions immunohistochimiques. Ils permettent d’obtenir des informations sur la localisation cellulaire et subcellulaire de protéines et d’étudier la dynamique de protéines. Un certain nombre de propriétés caractérise les fluorochromes : spectre d’excitation et d’émission, rendement quantique, coefficient d’extinction, durée de vie de la fluorescence, photostabilité. Le choix d’un fluorochrome doit répondre à certaines exigences comme l’obtention d’un marquage spécifique, durable, fort et respecter des fonctions cellulaires pour les études sur cellules vivantes. Ce choix sera guidé par un certain nombre de paramètres : équipement disponible, spectre d’excitation et d’émission du ou des fluorochromes dans le cas de détection multiples. Des innovations fortes au cours de ces dernières années ont permis le développement de nombreux marqueurs plus brillants et plus stables avec des spectres d’émission et d’excitation plus étroits que les fluorochromes classiques telle que la fluorescéine. Ces nouveaux fluorochromes comprennent entre autres les gammes des Alexas et des Cyanines. Plus récemment encore sont apparus de nouveaux traceurs fluorescents constitués de nanocristaux semi-conducteurs : les Quantums Dots. Leur intérêt réside dans un très large spectre d’absorption, un coefficient d’extinction élevé couplé à un spectre d’émission étroit. Ces Q-Dots, en blanchissant 10 2 à 10 3 fois moins que les fluorochromes classiques les rendent très performants pour des études dynamiques de suivi de particules uniques sur cellules vivantes.