Journées du Collège 2006 – Tours – 16-18 Mars – Intérêt pronostique de l’expression de la sous-unité catalytique de la télomérase (hTERT) dans la leucémie lymphoïde chronique (LLC)

Intérêt pronostique de l’expression de la sous-unité catalytique de la télomérase (hTERT) dans la leucémie lymphoïde chronique (LLC)- L. Véronèse 1,2 , C. Chaleteix 3 , C. Magnac 4 , Y. Vasconcellos 4 , F. Davi 5 , O. Tournilhac 3 , P. Verrelle 2 , G. Dighiero 4 , P. Vago 1 , P. Travade 3 , A. Tchirkov 1,2 .

1 Service de Cytogénétique Médicale, CHU – Faculté de Médecine, Clermont-Ferrand ; 3 Service d’Hématologie, CHU, Clermont-Ferrand ; 2 EA 3846, Centre Jean Perrin – Faculté de Médecine, Clermont-Ferrand ; 4 Institut Pasteur, Paris ; 5 Hôpital Pitié-Salpêtrière, Paris.

Adresse E-mail de l’auteur correspondant  : lauren_veronese@yahoo.fr

But de l’étude  : La classification clinique de Binet isole bien les formes graves de la LLC mais ne prédit pas l’évolution des stades précoces. L’enjeu est de trouver des facteurs pronostiques prédisant l’évolution des patients en stade A. L’objectif de notre étude était d’évaluer la valeur pronostique de l’expression de la sous-unité catalytique de la télomérase (hTERT) dans la LLC.

Matériel et Méthodes : Nous avons quantifié le niveau de l’expression de hTERT dans les lymphocytes sanguins chez 110 patients atteints de LLC. Les résultats ont été corrélés aux stades de Binet, à la survie de patients, et aux facteurs de pronostic de référence, à savoir le statut mutationnel des gènes des chaînes lourdes des immunoglobulines (IgV) et l’expression de CD38.

Résultats  : Nous avons trouvé une relation entre les taux d’expression d’hTERT et le stade de Binet, ceux-ci étant d’autant plus élevés que la maladie est grave. Il existait une corrélation entre la survie et l’expression de hTERT, la survie étant significativement plus courte chez les patients exprimant hTERT. Le niveau d’expression de hTERT était augmenté de façon significative dans les formes de mauvais pronostic présentant les gènes IgV non mutés et CD38-positives. Ces corrélations ont été retrouvées dans la population globale et dans les stades A.

Conclusions  : Ces données suggèrent que hTERT puisse être utilisée comme marqueur pronostique de la LLC. La quantification de l’expression de hTERT est une méthode facilement utilisable en pratique clinique grâce au développement de nouvelles technologies de PCR en temps réel.